Uncategorized
Trending

CBD avant le sport: augmentez l’intensité de vos entraînements

Est-il possible d’enchaîner les entraînements et d’en augmenter l’intensité ? Difficile de penser que ça soit possible. Mais pourtant, aujourd’hui, grâce au CBD, il est possible de redonner un coup de fouet à vos entraînements. On sait déjà que le CBD permet de mieux récupérer après le sport. Mais comment peut-il vous aider à augmenter vos performances ? On vous explique tout dans cet article.

Qu’est ce qui peut faire baisser vos performances ?

La douleur vous affaiblit

Tous les sportifs ont un rêve : enchaîner les entraînements et ce, en gagnant toujours en puissance et en intensité. Mais un obstacle se dresse sur le chemin : les douleurs musculaires induites par l’exercice ou les fameuses courbatures. Il est peut-être temps d’y mettre fin.

douleur à l'épaule d'un sportif

Mais d’où viennent ces douleurs d’ailleurs ?

Pendant vos séances d’entraînements, lorsque vous vous donnez à fond, les muscles squelettiques, plus précisément les myofibrilles, subissent des dommages structuraux : ce sont les  lésions induites par l’exercice. Toutefois, ces micro-blessures vont empiéter sur la fonction musculaire et enclencher le processus inflammatoire, d’après cette étude.

Mais les douleurs ne viennent pas toujours forcément de ces micro-blessures. Cet article parle des douleurs récurrentes et persistantes fréquentes chez les sportifs : la douleur neuropathique. Ce type de douleur ne vient pas des lésions musculaires. La cause est un peu plus complexe. Il s’agit d’une lésion dans le système nerveux. C’est pour ça qu’on retrouve généralement ce type de douleur chez les sportifs pros en situation de handicap dont la moelle épinière a été touchée. Mais ça peut aussi résulter d’une douleur inflammatoire qui s’étend jusqu’aux nerfs périphériques.

Le stress pompe votre énergie

Pour les sportifs de haut vol, entraînements intensifs riment souvent avec compétition. Oui, ce stress permanent peut affecter vos performances pendant les entraînements, si l’on croit cette étude. Cette baisse d’énergie peut résulter d’une perte de l’appétit ou de sommeil à cause du stress ou d’une dépense d’énergie excessive.

La perte de motivation

sportive qui perd sa motivation pour les entraînements

Même les plus grands perdent un jour leur motivation. Les causes sont multiples, d’après cette étude.  Une baisse des performances, le sentiment que vous n’êtes plus d’aucune efficacité ou un manque de résultats peuvent entraîner cette perte de motivation. Ça peut se traduire par un burnout ou simplement par une baisse de l’intensité de vos entraînements.

Comment donc le CBD peut aider à passer au-dessus de tout ça ?

Le CBD calme la douleur inflammatoire

Cet article publié dans Pubmed évoque les pouvoirs du CBD sur le processus inflammatoire. Et ce n’est pas que du pipo. Cette expérience sur 60 rats Wistar souffrant d’ulcères en est la preuve. Les chercheurs ont utilisé un poinçon de 5mm pour créer l’ulcère. Les rats ont d’abord reçu une dose de base de 0 mg/kg, puis montée à 5 et 10 mg/kg par jour. Après vérification au microscope, l’expérience a révélé que les rats traités au CBD avaient des marqueurs d’inflammation nettement inférieurs aux autres.

Mais le CBD, ce petit malin, agit aussi d’une autre façon pour atténuer l’inflammation, donc la douleur. Cette expérience menée sur des souris femelles souffrant de diabète le démontre. Elle a montré que le taux d’IL-12, une cytokine pro-inflammatoire, était réduit chez les souris traitées au CBD. Mais pas que. L’étude a également montré que le taux d’IL-10, une cytokine anti-inflammatoire, avait relativement augmenté.

Et cette autre expérience menée sur des rats MDX souffrant de dystrophie vient enfoncer le clou. Elle montre qu’à forte dose (60 mg/kg/j), le cannabidiol pouvait réduire le niveau d’IL-6 et TNFα, des marqueurs pro-inflammatoires en passant par l’ARNm. Résultat : les muscles ont été renforcés et la dégénérescence des tissus a été ralentie. Attention, à une dose plus faible, les résultats sont quasinuls.

Le CBD calme les douleurs neuropathiques

Pour vite calmer les douleurs persistantes, le premier réflexe est de se tourner vers les opioïdes. De nombreux sportifs y ont succombé et en sont aujourd’hui devenus dépendants. Heureusement, ce n’est pas le cas du CBD. Prenons cette expérience menée sur des personnes souffrant de douleurs neuropathiques dues au VIH. Les sujets ont reçu, quatre fois par jour pendant cinq jours et pendant deux semaines une dose de CBD et de placebo. Résultat : la douleur était beaucoup moins intense avec le CBD qu’avec le placebo.

Le CBD soulage le stress pré-compétition

Pour mieux l’expliquer, prenons cette expérience visant à démontrer les effets du cannabidiol sur des volontaires pendant un test de prise de parole en public simulé. On peut très bien comparer ça au stress pré-compétition. Pendant cette expérience, on a donné à 57 volontaires de sexe masculin soit une dose de CBD à 150 mg ou à 300 mg, soit un placebo. A la fin, l’étude a montré que les personnes ayant pris 300 mg de CBD ont vu leur anxiété baisser significativement pendant la prise de parole.

Mais concrètement, comment ça se passe ? En fait, le CBD aide à réduire le stress en agissant sur le 5-HT1A qui est un récepteur de la sérotonine. Son rôle est d’augmenter le taux de sérotonine dans le cerveau.  Pour comprendre le véritable rôle de la sérotonine, il faut aller un peu plus loin, dans la synapse, la zone entre deux neurones. Il joue le rôle de régulateur de la transmission de message entre les neurones. Une baisse de la sérotonine entraîne un sentiment d’anxiété tandis qu’une hausse réveille une certaine agressivité chez un individu. Il faut donc qu’il soit bien dosé.

Lorsqu’un neurone produit de la sérotonine, celle-ci vient s’accrocher à un neurone récepteur ou sera détruite. Pour calmer l’anxiété et augmenter le taux de sérotonine, le CBD va empêcher la recapture de la sérotonine. Cela va stimuler la production de ce fameux neurotransmetteur pour en avoir davantage dans la synapse.

Le CBD pour rester concentré

sportif concentré pendant ses entraînements

On dit aussi que le CBD aide les sportifs à rester concentré pendant les exercices. Et c’est bien vrai. Comme il nous aide à nous vider la tête, on est plus focus sur l’entraînement. Mais la réalité sur cette relation entre CBD et concentration reste encore un peu floue. De nouvelles études à attendre sûrement. Croisons les doigts.

Le CBD booste la motivation

Cette expérience datant de 2019 se penche sur les effets du CBD sur la motivation sportive vu l’avancée fulgurante de la consommation du cannabidiol dans le domaine du sport. Il faut savoir que l’American College of Sports Medicine recommande aux américains de pratiquer du sport à intensité modérée à intense pendant au moins 150 minutes chaque semaine. Seulement 50% des américains veulent bien suivre ces instructions, malheureusement.

Dans ce sondage, on a demandé à 600 participants s’ils avaient déjà consommé du cannabis en faisant du sport. 81,7% d’entre eux ont répondu qu’ils le faisaient. Les personnes qui combinent cannabis médicinal et sport faisaient en moyenne 159,7 minutes d’exercices par semaine contre 103,5 minutes pour les non consommateurs. Ce sondage a également montré que 70,7% des personnes qui consomment du cannabis avant de faire du sport ressentent plus de plaisir en faisant du sport. Quoi qu’il en soit 51,8% des participants ont affirmé que leur motivation à faire de l’exercice était accru après avoir pris du cannabis.

Comment prendre du CBD alors avant le sport ?

Si vous en êtes à votre première expérience avec les cannabinoïdes, l’idéal c’est de commencer par des micro-doses et de monter progressivement. Certes, il est difficile de faire une overdose de CBD (il en faut quand même 1500mg), mieux vaut rester vigilant parce que chaque corps réagit différemment.

Pendant les périodes de rush, une dose de 2 à 3 mg trois fois par jour, uniquement lorsque vous faites du sport suffit amplement. Si vous avez choisi l’huile de CBD, prenez votre dose au plus tard une demi-heure avant de commencer votre entraînement si vous voulez profiter pleinement de ses effets. Si vous avez choisi la voie orale pour votre cannabidiol, prenez-le une heure avant le début de vos exercices.

Sport et CBD, c’est légal ?

Le chemin vers la légalisation du CBD a été long. Mais revenons au début. C’est en 1998, lorsque le pro du snowboard canadien Ross Rebagliati a été testé positif au THC que tous les cannabinoïdes sont devenus des interdits dans les compétitions sportives. Ce n’est qu’en 2013 que le comité olympique décide de revoir à la hausse, discrètement mais sûrement, le taux de THC autorisé dans les compétitions.

L’année 2016 marque encore un tournant dans l’histoire des cannabinoïdes dans le monde du sport. Le comité laisse librement les athlètes consommer du cannabis à condition qu’ils arrêtent plusieurs semaines avant les compétitions officielles.

Deux ans plus tard, en 2018, le comité raie le CBD de la liste des cannabinoïdes interdits en compétition. Le THC, lui, reste autorisé à 150 nanogrammes/ml d’urine alors qu’il y a encore quelques années, le seuil maximum était de  15 nanogrammes/ml d’urine. Vous trouverez ici les substances autorisées ou pas en compét’.

Le CBD, un impératif pour augmenter l’intensité de vos entraînements

Le CBD est un indispensable pour ceux qui veulent enchaîner mais surtout augmenter l’intensité de leurs entraînements. Il diminue la douleur inflammatoire comme neuropathique en agissant sur les différents marqueurs d’inflammations (les cytokines pro-inflammatoires et les cytokines anti-inflammatoires). Il réduit le stress d’avant compétition qui vous empêche de vous concentrer et de vous donner à fond dans les entraînements. Le cannabidiol donne un coup de fouet à votre motivation. Et en plus, c’est légal. Que demander de plus?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button